Bienvenue sur mon blog

Le racisme

J’aimerai vous réécrire un texte que j’ai lu dans le livre de Mohamed Dia (fondateur de la marque du même nom) qui s’intitule « J’ai fait un rêve… » ( Ramsay, 218 pages, 18 €). Ce livre raconte sa vie, de la banlieue à la gestion d’une multinationale. Dans ce chapitre il décrit ses premiers pas aux Etats Unis, et dit que ce qui l’a frappé en arrivant là-bas, c’est la représentation de toutes les races dans la vie de tout les jours ( je vous préviens il est long mais super trop intéressant !):

  

            « Après cette prise de conscience, j’ai commencé à observer plus attentivement le bain médiatique dans lequel trempent mes compatriotes en allumant la télé, en ouvrant les journaux. Il est incroyable de constater que, dans les médias de la société prétendument « Black Blanc Beur », les Français d’origine africaine, arabe ou asiatique sont absents. Plus qu’absent même : tout se passe comme s’ils n’existaient pas ! Pour voir des Blacks à la télévision, il faut avoir RFO ! Et je ne me limite même pas à la question des présentateurs ou des journalistes. Par exemple, une émission réalise un micro- trottoir sur les Champs-Élysées à propos de tel ou tel sujet, on interrogera des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des cadres pressés, des provinciaux en goguette, des touristes quelquefois, mais… pas de blacks, pas de Rebeux, ou exceptionnellement ! Si le journaliste interviewe un Noir ou un Arabe, vous pouvez être sûr que le sujet tourne autour du voile à l’école, de la délinquance dans les banlieues, des sans-papiers…

            Les publicités mettant en scène des Noirs ou des Arabes nettement identifiés comme tels sont rarissimes et, quand elles existent, elles jouent sur le fantasme du black ou du beur plus que sur leur existence en tant que consommateurs ordinaires. Dans le célèbre spot vantant les vertus d’une eau minérale, voit-on un seul bébé noir s’ébattre dans la piscine ? A en croire la communication de Renault ou PSA, il semble que les familles d’ascendance africaine, noire ou blanche n’achètent jamais de voitures. Pourtant, leurs enfants basanés sont sur représentés derrière les chaînes d’assemblage des usines automobiles françaises. »

  

            Voilà, je trouve ce texte criant de vérité et il m’a fait beaucoup réfléchir sur la mentalité générale qu’on les Français envers l’étranger.

25 décembre, 2006 à 14:32


Laisser un commentaire